Les Galopins Brédois

Les Galopins Brédois header image 1

Dimanche 14 janvier 2018 : Des Galopins dans la boue !

15 janvier 2018 par Bikila · Pas de commentaire

FacebookFacebook

L’année 2018 est désormais lancée et le cross reste le meilleur moyen de se préparer à une bonne saison de course à pied. Ce dimanche à Léognan, se déroulaient les Championnats Départementaux de cross et même si notre association n’est pas un club affilié FFA, une petite délégation de Galopins était présente sous les couleurs de leur club respectif.

Les Galopins ont encore le sourire avant d’avoir goûté au parcours du cross !

Rappelons quand même que le “Cross Country” comme il était nommé à l’époque trouve ses origines chez nos voisins anglais dans la seconde partie du 19ème siècle. En France, il a fallu attendre Jean Bouin pour populariser cette épreuve grâce à ses performances de niveau mondial dans les années 1910. C’est ensuite le finlandais Paavo Nurmi “le cerf libertaire à la foulée hautaine et solitaire” qui donnera ses lettres de noblesse à une discipline alors olympique. Ce petit rappel historique permet d’expliquer l’attachement que peuvent avoir les coureurs à cette épreuve, souvent injustement délaissée par les nouveaux adeptes du running. Et puis c’est aussi l’occasion de retrouver l’esprit club avec des valeurs importantes d’appartenance à une équipe.

A Léognan, les organisateurs nous avaient tracé un vrai parcours de cross avec du dénivelé, de la boue et des relances. La course des Masters masculins où se retrouvaient Nicolas pour le Stade de Vanves, Didier pour l’USC Saucats et enfin Xavier et Olivier pour Canéjan Athlétisme était longue de 8,6km avec une boucle de départ et 4 grandes boucles.

Traditionnel départ en ligne

Dès le départ, chacun se place le mieux possible pour trouver ses marques et assurer un passage de l’entonnoir qui n’hypothèque pas le bon déroulement de sa course. Nous sommes rapidement dans le bain avec un premier passage dans le sous-bois qui a gardé les traces des pluies de la semaine. Pas trop de glissades sur ces passages boueux, les pointes pour certains ou les chaussures de trail pour d’autres assurent une accroche suffisante. La première grande boucle donne le ton avec deux portions de montée qui brûlent bien les jambes. La tête, elle,  ne peut s’empêcher de penser au fait qu’il faudra renouveler 4 fois cet effort. Nous sommes dans les vignes mais le cross ne permet pas d’admirer le paysage. Il faut donner le maximum et tenir le rythme jusqu’au bout.

La grimace d’Olivier dans la ligne d’arrivée témoigne de l’effort

Résultats des Galopins sur le cross de 8,6km :

Nicolas Venne se classe 26ème en 33’18
Olivier Meslier se classe 81ème en 37’50
Xavier Fougeron se classe 83ème en 37’58
Didier Morin se classe 96ème en 39’17

Heureux d’en avoir terminé

Pas trop sales quand même !

→ Pas de commentaireCatégorie(s) : Non classé

Actualités Galopins du week-end des 16 et 17/12

18 décembre 2017 par Olivier · Pas de commentaire

FacebookFacebook

Les fêtes de fin d’année sont désormais toutes proches mais les Galopins ne relâchent pas pour autant leur activité. Ces dernières semaines, il n’y a pas eu de course en Gironde où l’on n’a pas aperçu les superbes t-shirt Galopins qui font l’unanimité au sein des pelotons. Un point sur les très bons résultats obtenus par nos représentants ce week-end.

Ronde de Noël à Salles

Carton (de vin) plein pour les Galopins à cette ronde de Noël !

L’association locale Raid du Champion organise désormais 2 épreuves de course à pied (la Foulée des Sangliers et la Ronde de Noël) en plus du raid multisports estival qui a été à l’origine de la création de cette structure très dynamique. La Ronde de Noël, comme son nom l’indique, vient clôturer le calendrier des courses sur route en Gironde avec deux distances au programme sur 5 ou 10km. C’est aussi l’occasion pour certains de sortir les tenues de Père Noël même si cette initiative reste marginale par rapport à d’autres courses qui se sont fait leur réputation sur cette tradition.
Nicolas et Olivier avaient opté pour le 10km qui a attiré 234 participants. D’un point de vue météo, les conditions étaient bonnes même si le soleil  jouait à cache-cache avec des nuages de plus en plus présents au fil de l’après-midi. Nous avions la chance d’avoir un reporter photo sur place avec Mireille qui nous épargné les selfies habituels.

Déguisement minimaliste pour Olivier

La première étape pour ceux qui n’avaient pas participé aux éditions précédentes était de trouver le site de départ de la course qui se trouve un peu à l’écart du centre de Salles et sans aucune indication depuis celui-ci. Enfin parvenus à bon port, nous retrouvons Alain Létard, notre animateur favori, qui était coiffé pour l’occasion d’un ravissant bonnet de Père Noël.  La dotation coureur qui se résume à un tour de cou aux couleurs de l’association nous fait penser que nous sommes décidément bien généreux à la Croisière des bons vins mais l’essentiel n’est pas là.

Nicolas, toujours bien placé sur la ligne de départ mais aussi à l’arrivée

Le départ, commun aux deux distances, est donné sur le terrain de rugby dont nous allons faire tout d’abord faire un tour complet avant d’entamer un parcours principalement sur route. Nicolas est parti aux avant-garde pendant que, pour ma part, je tente un début de course plutôt rapide histoire de vérifier si le rhume de la semaine ne m’a pas trop engourdi.

Nicolas semble beaucoup plus à l’aise que son compagnon de route

Un sourire pour la photographe mais c’est dur !

Le parcours est relativement roulant avec une toute petite bosse en revenant vers le centre de Salles et pour le reste composé de lignes droites assez plates. Le peloton se réduit nettement lorsque les concurrents du 5km bifurquent alors que nous entamons la seconde partie du parcours. Un peu émoussé par ce départ rapide, je pioche un peu pendant 2km avant de retrouver un petit regain d’énergie sur la fin du parcours.

Foulée très aérienne pour Nicolas dans ce finish

Une foulée bien différente pour Olivier

Nous retrouvons le gazon du terrain de rugby pour la ligne d’arrivée. Les résultats seront un peu longs à sortir suite à quelques problèmes informatiques mais nous en profiterons avec Nicolas pour un petit Run de récup qui me permettra de remplir mon contrat du jour dans le challenge Running Heroes du calendrier de l’avent (Jour 16 avec 16km à courir). Les Galopins sont à la fête avec deux beaux podiums.

Nicolas sur la plus haute marche du podium M1 avec la championne Stéphanie Cano

Olivier enchaîne les podiums depuis son passage en M3

Résultats des Galopins sur le 10km :

Nicolas Venne se classe 5ème au scratch et 1er dans sa catégorie M1 en 37’44
Olivier Meslier se classe 39ème en 42’55 et 2ème dans sa catégorie M3

 

 

Les courses et marches de Noël à Bazas

Nouveau podium pour Nicolas

Pour sa 11ème édition de son épreuve “Courses et marches de Noël” le club de l’US Bazas a considérablement modifié le parcours qui, de l’avis de tous, reste assez exigeant. Néanmoins, le circuit est particulièrement attrayant avec un passage par la promenade au bas des Remparts et la piste cyclable qui offre une vue improbable de la Cathédrale depuis le Viaduc. Après sa belle performance de la veille à Salles, Nicolas se présentait au départ du 5km pendant que Franck a choisi le 10km.

Même de dos, il est beau !

Nicolas termine 6ème au classement scratch et 2ème M1 en 18’20. Franck sur le 10km est également présent sur le podium avec une belle 3ème place dans sa catégorie M2 dans le temps de 38’58.

Dans la famille Venne, je demande la fille Célia qui, elle aussi, s’est illustrée en prenant la 2ème place du 1300m en benjamine. Son frère Gabriel se classe 5ème dans la catégorie éveil.

 

Beau résultat pour Célia

→ Pas de commentaireCatégorie(s) : Non classé

Actualités Galopins du week-end 9 et 10/12

11 décembre 2017 par Olivier · Pas de commentaire

FacebookFacebook

De nouveau un week-end où les Galopins ont été bien présents en course malgré un dimanche très pluvieux qui avait de quoi faire renoncer les plus motivés. La séance d’entraînement de dimanche matin a visiblement souffert de cette météo peu engageante et s’est réduite à un mano à mano entre nos deux lièvres Nicolas et Franck.

Trail XCross des 3 Châteaux à Salleboeuf

Toujours aussi belles les tenues Galopins !

L’association Raid’nTrail animée par le duo de champions Karine Sanson et Pascal Mouchague organise depuis maintenant 3 ans ce trail de fin de saison, non inscrit au calendrier, mais qui attire de plus en plus de coureurs. Deux distances sont proposées avec un 7km et un 14,6km. Dans un environnement où la nature du terrain offre toutes les conditions pour tracer un parcours varié, cette épreuve nous fait découvrir cette belle partie nord-est de l’Entre deux Mers.

Xavier et Olivier ont choisi le trail de 14,6km avec 350 participants. Les conditions météo étaient plutôt favorables puisque la température était remontée de quelques degrés et sans pluie.

Selfie dans le peloton au départ

Le parcours débute plutôt tranquillement dans les vignes et ensuite se corse un peu avec des singles qui serpentent dans les bois. A noter un joli passage avec ravitaillement au Château Vacquey qui fut un temps la demeure de Gustave Eiffel. La pluie des derniers jours a rendu le terrain collant et glissant par endroits. Sans vraiment faire la course ensemble, les deux Galopins sont restés proches du début à la fin. Avec un dénivelé total autour de 350m qui s’est surtout concentré sur la deuxième partie du parcours, c’est un trail vraiment bien agréable. Il y a peu de zones où l’on doit renoncer à courir mais l’escalier pour accéder à la croix en toute fin de parcours en fait partie.

Toujours sympa ces retrouvailles à l’arrivée

Olivier gardera jusqu’au bout le petit écart creusé sur Xavier dès le début de course avec à la clé une première victoire dans sa catégorie des M3. Du coup, il a fallu patienter jusqu’à la toute fin de la remise des récompenses et malgré la soupe servie par les bénévoles, il ne faisait pas bien chaud.

Un beau podium pour Olivier

Résultats des Galopins sur ce trail de 14,6km :
Olivier Meslier se classe 97ème en 1h27’43 et 1er dans sa catégorie M3
Xavier Fougeron se classe 108ème en 1h28’33

 

 

Le 10km d’Arcachon

Des Galopins confiants au départ malgré les conditions

Cette épreuve avait été choisie par Jean-Marc comme pouvant être un rendez-vous Galopins sympathique de fin de saison. Plusieurs concours de circonstances sont venus réduire l’ambition initiale mais nous étions quand même 5 pour braver des conditions climatiques pour le moins compliquées. C’est vrai qu’il fallait être sacrément optimiste ce dimanche matin pour trouver de bonnes raisons à se présenter au départ. Déjà le trajet depuis La Brède se déroule sous une pluie battante qui ne nous laisse guère d’espoir. Arrivés à destination, un constat s’impose : il pleut et en plus il y a du vent. Bien que déjà trempés pour se rendre à la halle couverte, le moral reste au beau fixe.

Merci à la CCM pour ces ponchos improvisés

Positionner le départ de l’autre côté du port de plaisance est sans doute une bonne idée en soi. Toutefois, dans les conditions du jour, je pense que la majorité des coureurs aurait apprécié une zone un peu plus protégée quitte à perdre en qualité de paysage.  Quoi qu’il en soit, nous voilà lancés, tentant d’éviter autant que possible les énormes flaques pour préserver nos chaussures qui finiront trempées malgré tout. On sent bien dans le peloton que l’ambiance est un peu gâchée mais chacun fait contre fortune bon cœur et se bat contre les éléments. La pluie redouble par moments et nous prenons des bourrasques en pleine face en parvenant à Péreire. Le retour sera plus facile avec le vent qui nous sera favorable cette fois.

Nathalie tout sourire à l’arrivée

A l’arrivée, le chapiteau du ravitaillement se révèle bien exigüe et se transforme rapidement en hammam surpeuplé. Tout le monde est frigorifié et impatient de se changer. Tant pis pour la dégustation d’huîtres mais ce sera sans doute pour une prochaine fois. On gardera le côté positif avec la satisfaction d’avoir surmonté ces difficultés. Bravo à tous !

La buée a même envahi l’objectif du téléphone

 

Résultats des Galopins sur le 10km d’Arcachon :
Olivier Meslier se classe 281ème en 45’04
David Garcia se classe 500ème en 49’06
Nathalie Arrauzau se classe 774ème en 52’48
Jean-Marc Gipoulou se classe 896ème en 54’41
Elise Ghidossi se classe 908ème en 54’51

→ Pas de commentaireCatégorie(s) : Non classé

Les Galopins ne craignent pas le froid

3 décembre 2017 par Olivier · Pas de commentaire

FacebookFacebook

En ce premier week-end de décembre, le temps glacial encourageait plutôt à rester au coin du feu. Mais ce serait mal connaître les Galopins que de penser qu’ils renonceraient à courir pour autant. Ils ont été nombreux à braver cette première offensive de l’hiver pour se présenter au départ des courses au menu dans le département mais aussi à l’entraînement du dimanche matin.

Trail du Téléthon à Bouliac

Il fallait bien se couvrir à Bouliac

Le Trail du Téléthon rencontre un succès grandissant et l’équipe de Bouliac Sports Plaisirs pouvait être fière d’une telle fréquentation qui démontre que cette épreuve est largement appréciée. Deux distances sont proposées, un 20km qui n’en fait en réalité que 19 et un 10km qui lui en fait un peu plus. Il est vrai que sur les trails, la précision des distances annoncée est beaucoup moins importante que sur la route. Chez les Galopins, Emmanuel et Olivier avaient choisi le 20km, Jean-Claude se contentant du 10km.

Selfie du départ

La pluie des derniers jours avait laissé quelques traces sur ce parcours exigeant et il valait mieux être équipé pour éviter les glissades. Pas de très grosses difficultés au programme mais cependant une succession de petites montées qui fatigue bien. Pour le fun, à noter ce passage périlleux où la corde était la bienvenue.

Pas question de lâcher la corde pour Olivier

Emmanuel en pleine action technique

653 coureurs classés à l’arrivée du 20km parmi lesquels, Olivier se classe 200ème et 3ème dans sa catégorie M3 en 1h47’54 et Emmanuel le suit à la 241ème place en 1h50’47. Sur le 10km, Jean-Claude termine 187ème en 58’39 sur un total de 820 coureurs. Les organisateurs savant recevoir, il y avait ce qu’il fallait pour se revigorer à l’arrivée. Le vin chaud avait visiblement plus de succès que la soupe et les crêpes ont été prises d’assaut. Pour les plus patients, ils se sont vus offrir un généreux buffet campagnard avec charcuterie, fromage et galette des rois.

Jean-Claude plus souriant après l’arrivée qu’au départ

Quand un bicentenaire rencontre un bicentenaire et bien ils trinquent !

 

La course de l’Artichaut à Macau

Nouveau podium pour Nicolas avec un super chrono à la clé

Même si les plantations d’artichauts se sont aujourd’hui considérablement réduites dans le Médoc, la ville de Macau conserve les traces de cette culture historique sur son blason  et aussi avec la dénomination originale de son épreuve pédestre. C’était cette année la deuxième édition avec deux distances sur 5 ou 10km.

Deux Galopins ont fait le déplacement pour être au départ du 10km qui réunissait 172 coureurs. Nicolas signe un très beau chrono en 36’13 qui lui permet une nouvelle fois de monter sur le podium en se classant 4ème au scratch et 2ème V1. Nathalie termine en 52’55 à la 120ème place au scratch.

→ Pas de commentaireCatégorie(s) : Non classé

Marathon de La Rochelle : un 200ème bien fêté

29 novembre 2017 par Olivier · Pas de commentaire

FacebookFacebook

Mais où sont les trois galopins Charlie?

Pour ce dernier week-end de novembre, l’actualité des Galopins était centrée sur le marathon de La Rochelle. Une institution dans le programme habituel des coureurs brédois mais renforcée cette année par le passage du compteur personnel de marathons d’Olivier à 200. Ils étaient donc nombreux à avoir fait le déplacement pour fêter le héros du jour et ceux qui n’étaient pas présents physiquement n’ont pas été en reste par leurs pensées. Chacun venait avec des prétentions différentes selon la forme de fin de saison mais tous étaient animés de la même envie de partager de bons moments dans cette belle ville.

Résultats des Galopins sur le marathon :
Serge Guillaut se classe 644ème en 3h11’57 malgré une blessure à l’ischio.
Xavier Fougeron se classe 1169ème en 3h24’00
Olivier Meslier se classe 1344ème en 3h27’03
Christophe Veron Durand se classe 1352ème en 3h27’08
Denis Babilon se classe 1724ème en 3h33’19
Judith et Laurent Berthelot qui se sont partagé le parcours se classent 1809ème en 3h34’56
Pascal Godineau se classe 2909ème en 3h51’18
David Meslier se classe 3458ème en 3h58’17
Alain Lagarde se classe 3815ème en 4h04’07

Résultats des Galopins sur le 10km :
Corinne Guillaut se classe 468ème en 49’47

Mais à tout seigneur, tout honneur. Laissons la plume au principal intéressé :

C’était vraiment une grande joie pour moi de voir l’engouement suscité auprès des différents groupes de coureurs auxquels j’appartiens à l’idée de m’accompagner pour ce 200ème marathon. Le choix de fêter ce bicentenaire dans la ville “Belle et Rebelle” tient de tout, sauf du hasard. Toute la construction de mon calendrier 2017 avait été scrupuleusement étudiée pour parvenir à ce chiffre rond sur la date du 26 novembre. Le marathon de La Rochelle tient une place toute particulière dans mon CV de coureur puisque c’est celui que j’ai couru le plus souvent avec cette année une 18ème participation sur 27 éditions. C’est aussi sur le port de La Rochelle que j’ai établi mon record sur la distance avec un temps de 2h59’44” obtenu de haute lutte en 1993 mais qui restera mon unique référence sous la barre symbolique des 3h00. Enfin, c’est à La Rochelle que j’ai fêté mon 100ème marathon en 2012. Il y avait donc déjà un solide dossier à l’appui de cette candidature naturelle qui s’est encore trouvé renforcée à l’idée de jumeler avec le centenaire de l’ami Fred alias CharlieRun.

Les CLM n’étaient pas en reste à l’idée de fêter deux des leurs et c’est donc au sein d’un groupe d’une soixantaine de coureurs que les Galopins arrivés le samedi se sont retrouvés pour la Pasta traditionnelle de veille de marathon. Une soirée bien sympathique avec pâtes à volonté dans une ambiance bon enfant qui inaugurait parfaitement notre séjour rochelais.

Le plein d’hydrates de carbone pour les Galopins

Dimanche matin, rendez-vous était donné à l’église Saint-Sauveur avec le renfort des Galopins lève-tôt qui ont fait le trajet le jour même. C’est donc un groupe de douze Galopins qui se retrouve un peu noyés dans une marée de Charlie, dress-code des CLM en l’honneur du centenaire local de l’étape, mais aussi de collègues de La Banque Postale arborant un t-shirt à mon effigie.

Avec le principe des deux départs distincts et des sas par niveau de performance, nous nous retrouvons éparpillés. Pour ma part, je suis avec les Galopins Xavier et Alain ainsi que les collègues Eric et Bertrand pour un timing prévu sur la base de 3h30 à l’arrivée.

Dans le sas de départ avec Eric, Bertrand, Xavier et Alain

C’est au son wagnerien et envoutant de la Chevauchée des Walkyries que s’élance le peloton imposant. Les craintes de bouchon au départ dans le contexte de ce nouveau parcours étaient sur toutes les lèvres et, en ce qui nous concerne, le début de course s’est plutôt bien passé. Certes, le passage dans la voie assez étroite au nom prédestiné de rue de la sardinerie était un peu sport mais le regroupement après seulement 800m de course avec l’autre flux de marathoniens au niveau de la Grande Roue se passe sans problème. Nous prenons rapidement le rythme prévu en dessous des 5′ au km, le temps est idéal avec un beau soleil mais une température très fraîche qui me convient bien surtout avec mon bonnet de Charlie que j’abandonnerai par la suite.

Je ne vois déjà plus Alain qui a certainement trouvé le tempo trop rapide surtout que celui-ci s’accélère naturellement au fil des km. Nous doublons un premier meneur d’allure 3h30. Je me retrouve finalement avec Xavier avant que Christophe ne nous rejoigne pour un petit moment, rapidement  interrompu par ses pauses pipi qui font sa légende. Nous découvrons peu à peu ce nouveau circuit avec malgré tout de nombreux repères sur l’ancien parcours mais en sens inverse. Les moments privilégiés sont sans aucun doute le passage en bord d’océan pour la beauté du point de vue et la place Verdun pour l’ambiance et la foule qui nous encourage. J’ai plutôt de bonnes sensations quand nous passons devant un second meneur d’allure 3h30 manifestement en avance sur son tempo. Je ne me fais pas cependant pas beaucoup d’illusion sur ma capacité à maintenir une telle allure jusqu’à l’arrivée. Nous frôlons régulièrement le 4’30 au km et le passage au semi-marathon en 1h40′ me paraît bien présomptueux. Xavier semble bien plus à l’aise que moi mais reste raisonnable même quand je lui propose son bon de sortie pour suivre Dekel,  jeune collègue prometteur qui court son premier marathon.

Des Galopins tout sourire sur ce marathon

 

Les quelques petits faux plats qui émaillent le parcours me semblent de plus en plus ressembler à des côtes. Je pense aux séances rapides que je me suis imposé dans la semaine quand je perçois les premiers signes de fatigue. Après le bonnet, j’ai aussi renoncé au maillot de Charlie dans lequel j’avais l’impression d’étouffer. Je suis mieux en débardeur Galopins.

Il fallait bien montrer le débardeur Galopins

Dans un nouveau faux-plat montant, je renonce à forcer pour rester dans la foulée de Xavier et je le laisse s’éloigner peu à peu. J’ai le sentiment d’être bien cramé mais je parviens à conserver un rythme tout à fait correct pour un M3, allure qui devrait me permettre de passer sous les 3h30. Eric me rejoint et sa présence me donne un bon petit coup de fouet. Je suis surpris de rattraper Youssef qui m’explique qu’il souffre de crampes. C’est bientôt ce fameux meneur d’allure 3h30 toujours en avance qui arrive à notre hauteur. Il a vu mon visage sur le t-shirt porté par mes collègues avec  la mention 200ème marathon et il m’encourage à tenir bon. L’ambiance de cette fin de parcours est assez formidable. La place Verdun est en ébullition, je vois une nouvelle fois Mireille avant d’entamer le dernier km. Je me rassure auprès d’Eric qui me confirme que le moins de 3h30 est largement assuré. Cette partie de pavés fait un peu mal aux jambes mais la foule nous porte vers la Tour de la Chaîne qui nous masque la zone d’arrivée. Le tapis rouge, l’arche d’arrivée, une accolade avec Eric qui partage mon émotion. Cette fois c’est fait, j’ai bouclé mon 200ème marathon. Christophe se présente juste derrière nous, il termine dans la même minute. Nous retrouvons aussi Xavier, déjà arrivé et qui a continué sur son rythme. Puis ce sera au tour de Denis de nous rejoindre pour les photos de médaillés.

La journée se poursuivra avec un repas de clôture qui réunira une nouvelle fois les différents groupes venus accompagner ces passages de centaines. Merci et bravo à tous, j’ai passé un super week-end plein d’émotion, d’amitié, d’effort et de bières partagés mais je ne suis pas certain d’être aussi fringant pour mon 300ème 🙂

Olivier

Fatigués mais heureux

 

→ Pas de commentaireCatégorie(s) : Non classé