Les Galopins Brédois

Les Galopins Brédois header image 1

Actualités Galopins du week-end des 24 et 25 février

1 mars 2018 par Bikila · Pas de commentaire

FacebookFacebook

Ce n’est pas le froid qui s’est installé ces derniers jours qui allait faire renoncer les Galopins à poursuivre leur activité favorite. Un week-end hivernal avec une belle activité associative pour notre groupe. Dans un premier temps, une réunion de bureau élargie samedi qui fixe le cap pour La Croisière 2018 mais aussi le rendez-vous annuel chez nos amis des Escargots de St Mo dimanche matin. Côté compétition, il y avait la Foulée des Sangliers à Salles avec Olivier au départ du 21km.

Réunion Galopins

Photo prise avant la bière pour notre réputation

C’est dans le cadre très sympathique de l’Esprit des Vins que Jean-Marc avait convié un bureau Galopins élargi afin de faire un petit point de synthèse sur la Croisière des Bons Vins. Fort du succès de l’édition 2017 et des deux Run d’Or tout récemment obtenus, le Président entend bien poursuivre dans la même dynamique. Même si l’échéance du 28 octobre semble encore lointaine, les premières démarches ont déjà été lancées sans attendre. Ce point a aussi été l’occasion de présenter une proposition qui pourrait enrichir l’offre déjà bien étendue de notre manifestation brédoise. Mais laissons la surprise et nous n’en dévoilerons pas plus pour l’instant.

Sortie avec les Escargots de St Mo

Froid et soleil pour ce traditionnel rendez-vous

Comme tous les ans en début d’année, nos voisins et amis des Escargots de St-Mo organisaient la sympathique sortie commune à laquelle ils invitent les St Selvais et les Brédois. C’est Jean-Claude, le nouveau Président qui accueillait tout ce petit monde au stade de St Morillon. Bernard a bien tenté de proposer aux Galopins un départ de La Brède en courant mais comme il n’a pas trouvé d’amateur, il s’est rallié à la majorité. Des Galopins un peu moins nombreux que l’an dernier mais pas moins désireux de profiter d’un joli parcours nature d’une dizaine de kilomètres. Elise, Carole, Alain, Ruben, Franck, Bernard et Jean-Marc ont apprécié ce circuit et la bonne ambiance habituelle. A l’arrivée, il y avait de quoi reprendre des forces avec un ravitaillement bien appétissant. J’ai cru comprendre que Jean-Marc avait établi une belle performance sur les cookies et le brownie 🙂  Rendez-vous l’an prochain.

Parcours très nature proposé par les Escargots

La Foulée des Sangliers à Salles

Le peloton au départ de cette Foulée des Sangliers

Pas de répit pour l’association Salloise “Raid du Champion” qui organise 3 épreuves dans l’année.  Nous avions parlé ici même de La Ronde de Noël qui a eu lieu mi-décembre avec de beaux podiums pour Nicolas et Olivier. Cette fois, il s’agissait de La Foulée des Sangliers, une épreuve trail avec deux distances proposées sur 10 et 21km. Les Sangliers, c’est le nom de l’équipe de rugby locale qui s’est illustrée dans le passé et qui évolue aujourd’hui en Fédérale 2. Le site de départ et d’arrivée se déroule d’ailleurs sur le stade de rugby bien ensoleillé ce dimanche matin même si la température restait plutôt fraîche. 

Joli serpent multicolore qui s’élance

Le départ des deux distances est regroupé et c’est un peloton de près de 300 coureurs qui s’élance vers la forêt. La parcours est réellement très beau avec de longs “single” qui bordent le ruisseau des Esclaures de Dubern, affluent de la Leyre. Une partie technique où je ferai quand même une petite chute sans gravité mais qui me fera baisser de rythme pour rester plus prudent. Contrairement aux derniers rendez-vous trail de Bouliac, Hostens ou Cestas, pas de passages boueux avec un terrain plutôt sablonneux bien durci par le froid. A noter deux passages originaux dans une palombière où il fallait bien baisser la tête. Le dénivelé est assez réduit avec un seul endroit bien pentu où l’aide de la corde judicieusement positionnée a été la bienvenue.

Pas de débardeur par cette température

Une semaine après le marathon de Castellon, je n’ai pas trop ressenti de fatigue et j’ai pu assurer un rythme assez régulier sans puiser dans les réserves. Le programme des semaines à venir est pour le moins chargé et il me faut penser à une gestion rigoureuse des efforts. Je ne me suis d’ailleurs pas battu pour revenir sur les quelques concurrents que j’apercevais devant moi sur la fin du parcours. Une dernière petite butte au sommet de laquelle Mireille me guette pour une photo et c’est le retour sur le stade pour l’arrivée. Après un ravitaillement copieusement garni, nous attendrons la toute fin de la remise des récompenses et c’est donc devant un public très réduit qu’Alain Létard me conviera à grimper sur la plus haute marche du podium pour cette catégorie des M3.

Le podium des “vieux” avec la victoire d’Olivier dans cette catégorie

 


Résultats des Galopins sur le Trail de 21km :
  Olivier Meslier se classe 26ème en 1h38’40 et 1er dans la catégorie M3M

→ Pas de commentaireCatégorie(s) : Les récits

Actualités Galopins du dimanche 18 février 2018

22 février 2018 par Bikila · Pas de commentaire

FacebookFacebook

Encore un week-end très animé pour les Galopins malgré les vacances d’hiver. D’une part le rendez-vous classique de début de saison chez nos voisins et amis de Saucats et un déplacement plus au sud pour le Marathon de Castellon.

Les 5 et 10km de Saucats

La famille Guillaut a manqué la photo de groupe !

Même si les organisateurs dressent un bilan mitigé de cette édition 2018, l’épreuve de Saucats reste un rendez-vous incontournable de début de saison. Une météo défavorable et un calendrier compliqué n’ont pas permis de réunir autant de coureurs que l’an dernier. C’est vrai aussi pour les Galopins que l’on a connu plus nombreux à cette épreuve. Néanmoins, nos huit représentants se sont particulièrement bien comportés avec des résultats tout à fait satisfaisants.
Sur le 5km, Nicolas rechaussait les running après sa blessure de début d’année. Une petite mise en jambes avant de retrouver la forme pour la saison 2018.

Nicolas en petite forme se contentera du 5km

Sur le 10km on retrouvait Corinne et Serge qui enchaînaient après Mérignac, Xavier, Ruben, Elise, Jean-Marc et Stéphanie.

Serge confirme son retour en forme

Serge poursuit son retour au meilleur niveau avec un super chrono sous les 38′. Un petit défi que lui avaient lancé à distance les Galopins marathoniens de Castellon. La saison 2018 s’annonce sous les meilleures auspices.

Xavier visiblement très à l’aise

Xavier s’est retrouvé seul cette année pour faire le parcours La Brède/Saucats en échauffement. Il n’en a pas moins réussi une performance probante.

Ruben à la peine

Pour Ruben, c’était une première sur cette distance. Le benjamin des Galopins est sans doute parti un peu vite mais il réalise un chrono prometteur.

Corinne enchaîne les courses avec bonheur

Corinne n’en finit plus de nous étonner avec une progression constante et une envie de compétition qui fait plaisir à voir.

Elise et Jean-Marc ont fait course commune

Elise a intégré ce 10km dans le cadre de sa préparation au semi-marathon de Bordeaux. Elle a été escortée par le Président Jean-Marc en personne qui, lui aussi, signe là une belle performance.

Stéphanie dans la bonne allure

Stéphanie atteint largement son objectif de passer sous l’heure pour ce 10km.

 

Résultats des Galopins sur la course de 5,2km :
Nicolas Venne se classe 12ème en 19’55 et 2ème dans sa catégorie M1M

Résultats des Galopins sur la course de 10km :
Serge Guillaut se classe 29ème en 37’56
Xavier Fougeron se classe 74ème en 41’34
Ruben Gruau se classe 173ème en 47’13
Corinne Guillaut se classe 233ème en 51’03
Elise Ghidossi se classe 269ème en 53’10
Jean-Marc Gipoulou se classe 270ème en 53’11
Stéphanie Suquet Herran se classe 334ème en 58’08

 

 

Le Marathon de Castellon

Christophe et Olivier au départ dans le Parc Ribalta

Toujours à la recherche de nouvelles destinations, les deux Galopins marathoniens Globe Runners avaient choisi le marathon de Castellon pour lancer leur saison 2018 sur la distance reine. Il faut dire que cette destination présente l’avantage d’espérer une parenthèse météorologique sympathique au cœur d’un hiver plutôt humide dans notre cher sud-ouest. La ville de Castellon de la Plana se situe sur la côte est de l’Espagne et au nord de Valence. Arrivés à destination dès le vendredi, les accros du bitume avaient bien l’intention de découvrir la ville en courant dès le samedi matin. Le rendez-vous de la Breakfast Run semblait tout indiqué mais après avoir constaté que cette mise en jambes allait se limiter à faire les hamsters dans le Parc Ribalta, nous allions bien vite nous éclipser sans attendre le ravitaillement final. D’un commun accord, nous décidons de relier la côte en empruntant la bien nommée Avenue del Mar. Côté paysage, nous allons être bien déçus avec cette longue (très longue) ligne droite qui traverse un no man’s land plutôt pouilleux et sans intérêt. Nous parvenons quand même jusqu’au port mais, un peu inquiets de la longueur déraisonnable de ce TUT, nous repartons tout de go. Au final, nous totaliserons quand même 15km de course pour cette sortie. 

C’était loin la mer !

Dimanche matin, le menu est autrement plus corsé avec un marathon qui s’annonce plutôt agréable du côté de la météo. Avec un appartement situé idéalement à 2km du départ, nous avons un parcours d’échauffement tout trouvé.  Munis des bracelets verts qui nous ont été remis avec les dossards, nous avons la surprise de nous retrouver dans le sas des moins de 3h00. Le départ est donné sur l’air toujours un peu angoissant de Carmina Burana. Nous entamons ce marathon par une partie légèrement descendante qui nous entraîne sur un rythme plutôt élevé.  L’ambiance est chaleureuse avec de nombreux groupes musicaux. Christophe, fidèle à son habitude, me signale déjà son besoin de faire une pause pipi. J’ai bien l’intention d’en profiter pour réduire un peu mon allure et le laisser me rattraper. Mais quand tout va bien et que les voyants sont au vert, difficile de se freiner et je me retrouve vite au rythme initial. Déjà le 16ème km où je retrouve une première fois Mireille et Sarah, fidèles supportrices. Le temps d’un petit bisou et c’est reparti. Nous nous engageons maintenant sur cette fameuse ligne droite qui nous conduit à la mer. Contrairement à ce que je redoutais un peu, cette partie n’a rien de pénible et le semi-marathon est bouclé en moins d’1h39′. En revanche le retour sera moins enthousiasmant avec un léger faux-plat montant et un petit vent de face. 

Christophe peut lever les bras

Une fois revenu en ville le parcours est assez déroutant, on ne sait plus trop où l’on se trouve avec des tours et des détours. A l’occasion d’un croisement, j’aperçois Christophe qui n’est pas très loin derrière moi. Nous revenons vers la statue de colosse que nous aurons bien du mal à retrouver pour la faire découvrir aux filles l’après-midi. La fatigue commence à se faire sentir mais le rythme reste très correct et je suis très confiant pour un chrono final qui sera de toutes façons très satisfaisant.

Belle solidarité chez les Galopins

Le public est désormais plus nombreux à l’approche du Parc Ribalta où est jugée l’arrivée. Un dernier petit faux-plat montant qui me coupe les jambes et j’entends Christophe qui arrive à ma hauteur en m’encourageant à accélérer pour passer sous les 3h20′. Je sais bien que ce n’est plus possible mais je donne quand même mes dernières forces pour rester au plus près de Christophe qui finit fort. La ligne d’arrivée est au bout de cette succession d’arches gonflables. Christophe me précède d’une poignée de secondes et nous sommes tout heureux de cette nouvelle aventure en commun. La veille, nous nous étions amusés à comptabiliser le nombre de marathons en commun et celui-ci était le 48ème. Le ravitaillement d’arrivée est plutôt sympathique avec un stand de bière aromatisée et des belles parts de pizza. Je suis moins fringant qu’à l’aller pour revenir vers l’appartement mais un passage au marché aux oranges nous offrira une belle halte revigorante. 

Des médailles méritées

Ce n’est qu’en soirée en regardant le classement que Christophe m’apprendra que je me classe 3ème de la catégorie Hommes de +55. Trop tard pour honorer ce podium inespéré.

La ré-hydratation, c’est important!

Résultats des Galopins sur le marathon :
Christophe Veron-Durand se classe 259ème en 3h20’40
Olivier Meslier se classe 260ème en 3h20’51 et 3ème dans la catégorie +55M

→ Pas de commentaireCatégorie(s) : Les récits

Résultats des Galopins en course le dimanche 11/02/2018

13 février 2018 par Bikila · Pas de commentaire

FacebookFacebook

Après un samedi riche en émotions avec l’attribution des deux Run d’Or pour La Croisière des Bons Vins, les Galopins retrouvaient le terrain ce dimanche avec deux épreuves girondines sur lesquelles nos représentants avaient choisi de s’inscrire.

Les 5 et 10km de Mérignac Beutre

Corinne au coude à coude !

Les courses de Mérignac Beutre sur 5 et 10km confirment leur succès avec un beau peloton de presque 600 coureurs au total. Il faut dire que la course de 10km a le label régional et qu’elle est donc qualificative pour le Championnat de France. De plus, son circuit réputé plat et roulant est propice à la performance. C’est une organisation conjointe du SAM (Sport Athlétique Mérignancais), du Centre Social de Beutre, de la Base aérienne 106 et du Détachement Air 204.
Pour les Galopins, c’est la famille Guillaut qui s’est mobilisée sur cette épreuve. Au départ du 5km à 9h20 il y avait Corinne, Serge et leur fils Thomas qui faisait là sa première course. Pour Serge, il s’agissait d’un petit échauffement pour accompagner Thomas puisqu’il prenait aussi le départ du 10km à 10h00.

Baptême pour Thomas sous la conduite de son papa

Corinne réalise une bonne course alors qu’elle était encore un peu souffrante et termine 3ème dans sa catégorie. Le petit Thomas a courageusement porté son premier dossard en étant surclassé minime et se classe 4ème dans sa catégorie. A noter que Serge en accompagnant Thomas sur ce 5 km se classe néanmoins 3ème M1M en raison du peloton restreint avec 78 arrivants.

Serge en passe de retrouver son meilleur niveau

Sur l’épreuve phare du 10km, Serge qui n’avait pas fait de préparation spécifique pour cette course, souhaitait revenir sous les 40′. Contrat plus que réussi avec un beau chrono sous les 39′ qui le classe à une 13ème place en M1M et 61ème au scratch. Il y avait du niveau dans ce peloton et avec cette concurrence très relevée, difficile d’espérer un meilleur classement.

Résultats des Galopins sur la course de 5km :
Corinne Guillaut se classe 45ème en 23’53 et 3ème dans sa catégorie M1F
Thomas Guillaut se classe 50ème en 25’42 et 4ème dans sa catégorie Minime M
Serge Guillaut se classe 51ème en 25’42 et 3ème dans sa catégorie M1M

Résultats des Galopins sur la course de 10km :
Serge Guillaut se classe 61ème en 38’55

 

 

La Cestadaise

Un magnifique cadre nature pour cette Cestadaise

Le SACG Triathlon organisait ce dimanche dans le très beau cadre du Parc de Monsalut à Cestas, cette manifestation ambitieuse avec 2 Trails enfants sur 1 et 2km, 2 épreuves de Bike and Run sur 10,5 et 21 km et 2 Trails sur les mêmes distances. Après l’annulation forcée en 2017 pour des raisons de conditions météo déplorables, l’équipe de Frédéric Goumard avait à cœur de réussir cette édition. Le challenge a été parfaitement relevé avec une organisation impeccable dans une ambiance conviviale.

Premier passage après un tour de Lac

Côté Galopins, la représentation était limitée puisque j’étais le seul engagé sur le 21km avec Mireille en reporter photographique. L’horaire de départ des épreuves Trails fixé à 11h00 est assez inhabituel puisque ce sont les Bike and Run qui débutent la journée. A notre arrivée sur le site, la plancha est déjà lancée et les odeurs de grillades viennent nous chatouiller les narines. Je décline l’invitation de Frédéric à me présenter au bar pour tester le vin rouge, je suis un coureur sérieux 🙂 Preuve en est avec même un échauffement qui n’a pas à rougir devant les préconisations de la formation FFA suivie récemment. Le départ est commun aux deux distances avec un peloton global de 400 coureurs également répartis. Après un premier tour du lac pour étirer le groupe, nous entrons dans le vif du sujet.

Le sourire pour l’arrivée

Le parcours est composé alternativement de single en sous-bois et de chemins plus rectilignes un peu à l’image du Trail d’Hostens couru il y a peu. Le dénivelé est dérisoire mais les passages boueux assez fréquents. Je mène un train assez régulier qui semble me convenir en restant prudent sur les zones plus glissantes. Bien m’en a pris puisque placé à une encablure du légendaire André Ozanne dit Dédé, je le vois s’étaler de tout son long dans une flaque de boue. Après m’être inquiété de son état, nous repartons côte à côte mais le bougre a de la réserve et après avoir résisté un peu pour l’accompagner, je le laisse s’éloigner petit à petit afin de rester dans ma zone de confort. Les derniers kilomètres me paraissent un peu plus longs et je n’ai plus personne en visibilité devant moi. Enfin le retour au lac et j’aperçois Mireille, je lui réserve un sourire pour la photo d’arrivée. Un coup d’œil à ma montre me confirme que j’ai baissé un peu sur cette fin de parcours mais le  chrono de 1h41′ reste conforme à ce que j’avais prévu.

Le pauvre Dédé mérite bien la douche

Une belle deuxième place dans ma catégorie de M3 qui ne me donne pas droit au podium puisque seul le 1er de chaque catégorie est récompensé. Pas de regret puisque le charentais qui me précède de plus de 4′ dans ce classement des vieux était vraiment plus fort que moi. Ca ne m’empêchera pas de boire une bière avec l’ami Hervé pour reprendre des forces.

La tradition est respectée avec Hervé Taris

 

Résultats des Galopins sur le trail de 21km :
Olivier Meslier se classe 53ème en 1h41’23 et 2ème dans sa catégorie M3M

→ Pas de commentaireCatégorie(s) : Les récits

Run d’Or 2018 : La Croisière doublement primée !

11 février 2018 par Bikila · Pas de commentaire

FacebookFacebook

Succès total pour La Croisière des Bons Vins avec ces 2 Run d’Or Courir33

La désignation des Run d’Or est désormais devenue une tradition bien installée dans le calendrier sportif girondin. Instaurée et portée par le site Courir33 de Maurice Godeaux, cette belle initiative permet aux internautes de choisir, dans chaque catégorie proposée, la personne ou la manifestation qu’ils souhaitent mettre en avant. Cette année encore, le vote a été massif avec plus de 840 000 suffrages recensés.

C’est dans la magnifique salle panoramique de Bouliac que se déroulait samedi après-midi, la cérémonie de récompenses avec Alain Létard en maître de cérémonie. La Croisière des Bons Vins étant nommée dans deux catégories, il était tout naturel que les Galopins soient présents à cette sympathique manifestation. A l’ouverture de l’enveloppe pour désigner la meilleure manifestation sur route, ce fut un grand plaisir d’entendre appeler notre Croisière face aux grosses écuries que sont le 10km des Quais de Bordeaux et le 10km de Saint-Médard. Nul doute que le nouveau parcours qui avait fait l’unanimité chez les participants, a pesé lors du vote des coureurs.

Olivier, en représentant des Galopins, reçoit ce premier trophée

A peine le temps de se remettre de cette première belle reconnaissance, et à Mireille de reposer l’appareil photo, nous voilà de nouveau appelés pour recevoir le Trophée de la Convivialité et cette fois encore face aux belles épreuves que sont La Tournée des Cuviers de Listrac et l’Authentic Barjot Trail. Une distinction qui doit beaucoup à nos partenaires viticulteurs qui participent à cette facette importante de notre manifestation tout comme la soupe de l’arrivée ou le repas d’après-course organisé par La Brède Football Club.

Très beau doublé pour La Croisière des Bons Vins

C’est donc les bras chargés que nous repartons de Bouliac avec une grande fierté de voir notre épreuve plébiscitée par les coureurs. De quoi nous donner l’énergie nécessaire à poursuivre dans cette voie et proposer une édition 2018 encore plus belle.

La photo de tous les heureux récompensés

→ Pas de commentaireCatégorie(s) : Non classé

Week-end de Trails à Hostens

30 janvier 2018 par Bikila · 1 commentaire

FacebookFacebook

Depuis la première édition de l’Hostens Trail en janvier 2012, force est de constater le succès grandissant que rencontre cette épreuve. En cette période hivernale où le calendrier des courses se résume bien souvent à quelques cross, les coureurs sont ravis de se retrouver au Domaine Départemental Gérard Lagors à Hostens, terrain de jeu idéal pour courir en pleine nature. Les organisateurs de Raid Hostens Aventure ont su adapter leur manifestation pour offrir des distances et des activités variées afin que chacun puisse s’inscrire selon ses envies et ses capacités. Le programme de cette édition 2018 était riche de 9 épreuves différentes avec des trails sur des distances de 8, 10, 12 et 18km, des marches nordiques sur 10 et 12km, un canicross et bien sûr les combinés en trail ou marche nordique qui s’étalaient sur les deux journées.

Côté Galopins, ce rendez-vous est traditionnellement très apprécié. Cette année encore, il y avait un joli groupe que ce soit le samedi soir ou le dimanche matin.

Le groupe du Trail nocturne avec les nouveaux coupe-vent des Galopins

Les Galopins du dimanche matin montés sur ressorts !

Premier épisode le samedi soir avec le Trail nocturne sur 12km où l’on retrouvait les 6 Galopins inscrits au Combiné Trail : Bernard, Franck, Jean-François qui a manqué la photo de départ, Serge, Xavier et Olivier. Maëlle et David également présents se contenteront de cette épreuve.  Après avoir applaudi le départ du Canicross dans un bruit assourdissant d’aboiements, c’est une fois la nuit tombée que le départ est donné à ce peloton impressionnant de plus de 700 coureurs armés de lampes frontales. La météo pour le moins humide des semaines passées ne nous laissaient pas espérer un circuit aussi sec que l’an dernier et il valait mieux être équipé de chaussures bien cramponnées pour éviter les glissades.

Tic et Tac n’ont pas couru le Trail nocturne

Dès le début de course, les premières flaques sont bien présentes même si chacun tente encore de les éviter. Avant d’entrer sur le circuit tortueux et bosselé habituellement dédié aux VTT, nous sommes encadrés par une haie de bénévoles armés de feux de bengale rouges qui illuminent la nuit et nous entourent d’un halo de fumée du meilleur effet. Le parcours nous entraîne ensuite principalement autour du lac du Bousquet avec alternance de parties sinueuses et de lignes droites moins périlleuses. La nuit deviendra rapidement plus froide et une brume épaisse par endroits ne facilitera pas une vision déjà limitée. A ce petit jeu, c’est Franck qui s’en sortira le mieux en terminant en 51’37, temps qui lui valait une première place provisoire sur le combiné en M2. Malheureusement, une contracture lui fera renoncer à la deuxième manche et il ne pourra pas défendre cet avantage. Tout juste derrière, Serge termine en 51’57 puis vient Olivier en 55’47, Xavier en 1h01’56, Jean-François en 1h04’27 et Bernard en 1h06’33. Maëlle et David qui ont couru ensemble termineront plus loin en 1h38′.  Le froid se fait maintenant durement ressentir et il est grand temps de rentrer se reposer afin d’être prêts pour la suite des réjouissances.

Pas très réchauffés les Galopins après l’arrivée !

Le jour se lève à peine dimanche matin au départ de La Brède pour les vaillants Galopins inscrits au Combiné renforcés en nombre par ceux qui se sont sagement limités à cette deuxième journée. Sur la route d’Hostens embrumée, nous doublerons le courageux Denis qui s’offre une belle matinée avec l’aller/retour à vélo en complément du Trail de 18km. Il y a donc Corinne, Nathalie, Jean-Marc et Jean-François qui s’alignent sur le 10km pendant que Marie-Emmanuelle, Anthony, Denis et Pascal ont choisi le 18km où ils retrouveront les cinq Galopins qui ont enfilés leurs chaussures encore humides de la veille.

Il est où ton coupe-vent Bernard?

Le départ est commun aux deux distances ce qui donne encore un sacré peloton trépignant sous l’arche gonflable. Le parcours reprend principalement l’ossature du trail de la veille avec une rallonge qui s’écarte un peu des rives du lac. Les flaques de boue sont toujours bien présentes mais cette fois, nous les voyons distinctement avant d’y mettre les pieds. La brume matinale s’est levée pour faire place à un beau soleil. Pour ceux qui ont enchaîné les deux journées, il s’agit de se remettre rapidement en jambes et de bien gérer la répétition des efforts.

Tic et Tac semblent avoir bien dormi depuis hier soir

Sur le 10km, Corinne s’offre son premier podium avec une superbe 3ème place dans sa catégorie M1F dans le bon temps de 52’59”. Jean-François terminera courageusement, handicapé par une blessure alors que Nathalie et Jean-Marc franchiront la ligne d’arrivée ensemble. Il m’a été rapporté de source sûre que Jean-Marc s’est très bien classé au challenge Pépito du ravitaillement d’arrivée 🙂 

Le couple présidentiel

 

Résultats des Galopins sur le trail de 10km :

Corinne Guillaut se classe 48ème au scratch en 52’59” et 3ème M1F
Jean-François Chatel se classe 132ème en 1h02’17”
Nathalie Gipoulou se classe 166ème en 1h09’22”
Jean-Marc Gipoulou se classe 167ème en 1h09’22”

Corinne tient sa première coupe qui en appelle d’autres

Résultats des Galopins sur le trail de 18km :

Anthony Fréour se classe 88ème en 1h31’45”
Denis Babilon se classe 91ème en 1h32’46”
Pascal Godineau se classe 119ème en 1h36’02”
Marie-Emmanuelle Fréour se classe 154ème en 1h39’46” (5ème M1F)

Résultats des Galopins sur le Combiné Trail (12km + 18km)

Serge Guillaut  se classe 19ème en 2h13’16” (8ème M1H)
Olivier Meslier se classe 59ème en 2h24’35” (1er M3H)
Xavier Fougeron se classe 79ème en 2h31’16” (9ème M2H)
Jean-François Capoen se classe 109ème en 2h38’24
Bernard Clavé se classe 143ème en 2h50’23

Podium des Masters avec Olivier 1er en M3

→ 1 commentaireCatégorie(s) : Les récits